Les astuces pour réussir la torréfaction du café ?

torréfaction du café

Publié le : 04 mai 20225 mins de lecture

La préparation et la fermentation des cafés ne sont pas seulement considérées comme l’art de la dégustation, mais plutôt comme un véritable métier d’expériences. Elles allient à la fois l’art et la culture, si bien que leur préparation nécessite un approfondissement inédit. Jadis, on utilisait le feu à bois, mais après des années de recherche et de découvertes, des machines révolutionnaires ont su le devancer. 

Les astuces pour réussir la torréfaction du café 

Pour réussir la torréfaction du café, il est nécessaire d’avoir les bonnes bases en termes de préparation et d’ingrédients. Cela concerne entre autre les moutures, le dosage en grain de café et l’eau, car cette dernière compose le café jusqu’à 98 %. À titre d’information, il est primordial de s’assurer que le café puisse garder sa neutralité et sa fraîcheur. Du coup, la température de l’eau doit être comprise entre 85° C à 90° C. Le café doit être fraichement conservé avant sa préparation pour une meilleure consommation. Cela est de mise pour maintenir la fraîcheur de la mouture, mais aussi ses arôme et goût. Pour s’assurer de réussir son café, il est indispensable de bien savoir doser la quantité du café à torréfier. À titre d’exemple, 12 grammes de café par tasse est déjà suffisant pour une machine à café à filtre. Concernant le choix des matériels pour la torréfaction, on peut opter pour les machines à café à filtre ou à piston. Généralement, on doit apporter une attention particulière à la finesse de la mouture, car avec une mouture fine, l’utilisation d’une cafetière expresso est conseillée. Dans le cas contraire, l’idéal est d’utiliser une machine à café italienne ou  une machine à café à piston. 

La torréfaction : comment bien préparer un bon café fait-maison ?

La première étape consiste à réunir tous les ustensiles de cuisine nécessaires tels que le moulin à café, la poêle, la passoire et la machine à café adaptée. L’étape suivante consiste à enlever les pellicules des grains de café jusqu’à ce qu’on trouve leurs noyaux verts. À sec, on doit les mettre dans une poêle à feu doux. Il faut les remuer constamment de façon à obtenir des cafés de couleur brun foncé. Lorsque les grains de café commencent à se fissurer et s’éclatent à la pression de la chaleur, la torréfaction s’approche. Avant de les passer dans le moulin à café, il est recommandé de les mettre dans une boite hermétique au préalable, de les y conserver durant quelques minutes. À la base, il faut s’assurer que les grains de café soient bien moulus afin de mieux conserver leur arôme. 

La torréfaction de café : que faut-il savoir ? 

On entend par torréfaction de café, la manière de torréfier ou de déshydrater des grains de café en vue d’obtenir des arômes plus affriolants. Pour ce faire, les grains de café doivent être chauffés et grillés pour modifier leur aspect physique et leur couleur, notamment la couleur noire. On parle ainsi de grain de café bien torréfié. De nos jours, l’art de torréfier des grains de café n’est plus limité aux usages domestiques, il est devenu le centre d’intérêt des professionnels. On distingue différentes techniques pour préparer un bon café, mais on va plutôt prendre l’exemple de la torréfaction traditionnelle. Elle  consiste à broyer des grains de fèves sous la flamme, puis à les refroidir à l’air libre durant une vingtaine de minutes environ. Auparavant, on n’utilisait que du feu de bois, des grilloirs et enfin des grandes cuves étamées. Dernièrement, les chercheurs ont eu l’idée d’inventer des machines à café se déclinant dans plusieurs modèles, disposant des caractéristiques différentes pouvant répondre aux besoins des clients.

Plan du site